headerphoto

Aspects médicaux

Vous trouverez ci-dessous une liste non exhaustive des pathologies qui peuvent donner naissance à une cornée irrégulière. Votre ophtalmologue ne manquera pas de vous donner de plus amples informations.

Kératocône 

Le kératocône est une dégénérescence progressive de la cornée qui se traduit par une perte de sa sphéricité et prend alors la forme d’un cône. Cette déformation induit une dispersion des rayons lumineux pénétrant dans l’œil et par conséquent une perte de netteté de la vision.

Le kératocône est une affection à évolution lente qui se manifeste généralement  à la puberté et continue à évoluer dans la plupart des cas pendant 10 à 20 ans.

Le kératocône est souvent accompagné de troubles visuels tels que l’hypersensibilité à la lumière et l’apparition de reflets en forme d’étoiles autour des sources lumineuses.

 

eyeillb-gifkeratocone-gifkcpic

Œil atteint de kératocône, la réfraction est sérieusement affectée ce qui provoque la formation d’une image floue.

Le kératocône est une affection relativement courante. On estime qu’environ 200 personnes sur 100.000 sont touchées.

Auparavant, le kératocône restait souvent non détecté et passait simplement pour une baisse de l’acuité visuelle. Suite à la généralisation de l’utilisation du topographe cornéen, le kératocône est aujourd’hui diagnostiqué plus fréquemment et surtout à un stade plus précoce.

Scheimpflug_beeld_Keratoconuskc topo

Section transversale / topographie d’une cornée atteinte de kératocône.

Cornée irrégulière

Il y a parfois une autre raison que le kératocône qui entraîne la perte de sphéricité de la cornée. Il se peut que la cornée ait perdu sa forme parfaite suite à un traumatisme ou suite à une intervention chirurgicale. Les interventions comme la greffe de cornée et les diverses chirurgies réfractives de l’œil soient impliquées.

La greffe de cornée permet souvent d’améliorer fortement la forme et la clarté de la cornée, mais l’acuité visuelle peut rester limitée en raison d’un niveau moyen à élevé de déformation de la nouvelle cornée ( astigmatisme ). La seule manière de rétablir une acuité visuelle suffisante dans le cas de telles cornées repose sur l’utilisation d’une lentille rigide ou sclérale.

VervoortP-a630116-27dec10-OD15

Cornée irrégulière(copyright  UZA)

Ecstasie post-LASIK

C’est une affection heureusement assez rare. Il s’agit d’une complication rare à la suite de l’intervention chirurgicale LASIK, qui induit une déformation irrégulière de la cornée entraînant une détérioration de la vision. Le risque est extrêmement faible, mais les inconvénients en sont d’autant plus grands. La vision affectée par ce type de cornée irrégulière ne peut pas être corrigée par le port de lunettes ou de lentilles souples. Il n’y a que les lentilles rigides, ou encore les lentilles sclérales qui soient en mesure d’apporter une solution dans ces cas-là.

Image topographique typique après chirurgie réfractive de l’œil, où l’on voit que la partie centrale est plus plate que la périphérie.

oblate corneas


Yeux secs 

Syndrome de Sjögren

Le syndrome de Sjögren se réfère aux yeux anormalement secs à la suite d’une déficience lacrymale. Normalement, la cornée est pourvue d’un nouveau film lacrymal à chaque clignement des paupières. Ces larmes humidifient les cellules épithéliales, lubrifient la surface et éliminent par dilution les substances irritantes.

Chez les patients atteints du syndrome de Sjögren, l’humidification lacrymale est insuffisante pour assurer ces fonctions.

Lorsqu’il devient impossible d’humidifier constamment la cornée au moyen de larmes artificielles sans agents conservateurs, on a parfois recours à l’utilisation de lentilles sclérales. La lentille est ajustée de telle sorte qu’une épaisseur importante de larme subsiste sous la lentille, permettant ainsi de maintenir la cornée dans un environnement humide.

oog met misa

oeil avec lentille sclérale(copyright UZA)