headerphoto

Chirurgie

Il arrive parfois que l’on opte pour une intervention chirurgicale dans les cas de kératocône ou de cornée irrégulière. À ce sujet, il importe de faire la distinction entre les techniques visant à stabiliser et celles qui ont pour but une guérison complète. Votre ophtalmologue vous indiquera l’option qui est la plus adaptée à votre état.

Crosslinking du collagène

Cette technique a pour but de consolider la cornée. Ce traitement a pour objectif de stabiliser le kératocône progressif ou évolutif. La cornée est longuement irriguée avec de la riboflavine. Une fois le stroma cornéen imprégné, il est traité à la lumière ultraviolette. Ce traitement renforce les fibres de collagène de la cornée. Cette procédure a pour but de mettre fin à l’amincissement et à l’affaiblissement de la cornée que l’on observe par exemple dans le cas du kératocône. Bien que le but du crosslinking soit avant tout de stabiliser, il s’accompagne parfois d’une légère amélioration de la vision.

Le crosslinking est aussi parfois utilisé en conjonction avec d’autres techniques chirurgicales ( réfractives ).

intacs_cornea_crosssection_200x135

Intacs pour le kératocône

Le but de Intacs n’est pas non plus de guérir le kératocône, mais plutôt de diminuer l’irrégularité cornéenne afin d’améliorer l’acuité visuelle. Le kératocône ne disparaît pas, mais l’irrégularité est amoindrie à tel point que le port de lentilles ou de lunettes est rendu possible et efficace.

Intacs consiste en deux segments annulaires transparents qui sont implantés dans la cornée.

Intacs.

intacs ringen

Ces deux anneaux assurent moins d’irrégularité à la forme finale de la cornée.

Greffe de cornée ou kératoplastie

L’intervention chirurgicale la plus invasive pour le kératocône est évidemment la greffe de cornée définitive. Cette transplantation de la cornée d’un donneur vers un receveur est nécessaire lorsque l’état de la cornée est, pour diverses raisons, tellement détériorée que la formation d’une image sur la rétine devient impossible. Mis à part les cas de kératocône, ce type de greffe peut encore être indiqué dans le cas d’une maladie de la cornée ou d’un accident.

corneal_transplant

En raison du caractère très invasif de cette intervention, celle-ci n’est envisagée qu’en tout dernier recours et seulement dans les cas où l’acuité visuelle avec lentille a chuté en deçà de 0,5. La raison en est que ses bienfaits sont limités par l’astigmatisme, ce qui rend d’ailleurs parfois nécessaire l’utilisation ultérieure de lentilles de contact.